Appendix 7: Quoted Texts in Original Languages
Chapter 10: Gaubert (1919–38)
 

page 440

letter from 20 sociétaires on the present and future of the society

une lettre de vingt sociétaires de l’orchestre concernant la situation acutelle de la Société et son avenir

page 440

no matter which

n’importe quelle

page 441

Paris has long counted on us to have the very best of the performers. From here on, no one will come to us but those who didn’t get accepted into the other societies. . . .
old and decrepit

Nous avons toujours eu ce que Paris compait de meilleur comme exécutants: désormais, ne viendront nous que les artistes qui n’auront pas été acceptés dans les sociétés similaire concurrentes. . . .
une crépuscule de décrépitude

page 442

ridiculously small amount

une somme dérisoire

page 443

a great salvo

une salve d’applaudissements

page 446

No one equals him in the speed with which he perfects even the most complex works. [He rehearses] without the slightest hesitation, in minimum time, with precise indication of what he wants and the way to get it.

[Ses musiciens témoignent que] nul ne l’égale pour la rapidité avec laquelle il met au point les œuvres les plus complexes. Nulle hésitation, et dans le minimum de temps, l’indication précise de ce qu’il veut et des moyens de l’obtenir.

page 447

big, noisy works like the Fantastique???

page 448

meridional charm???

page 450

deplorable state???

page 450

an illustrious musician, . . . a mediocre personality

un illustre musicien, une personnalité quelconque

page 451

It was [the Société des Concerts] that made me love music, that made music the cult of my entire life. Having had the honor to be its president for twenty years, how would I not sense the most faithful attachment and the most fervent gratitude?

C’est elle qui m’a fait aimer la musique, objet de culte de toute ma vie. Comment, après avoir eu l’honneur d’en être le président pendant vingt ans, ne lui conserverais-je pas le plus fidèle attachement et la plus fervente gratitude?

page 451

novice musicality???

page 452

career virtuoso

un soliste de carrière

page 455

excellent social spirit

un excellent esprit social

page 456

intimate lunch

déjeuner intime

page 456

Each of our large societies has its exclusive clientele, jealous of its habitual programs. The subscriber to the Conservatoire is classical and likes Beethoven; the Colonne audience is for Berlioz, that of Lamoureux for Wagner. Franck seems more at home at the Châtelet under the direction of his pupil, M. Pierné, than at the Salle Gaveau, where M. Chevillard displays all his tenderness for Schumann, the Russian school and Richard Strauss, while at the Conservatoire every novelty, no matter where it comes from, appears suspect and is never warmly received.

Prod’homme

page 457

at his feet . . .
a new orchestral tradition for us

page 459

with the participation of the artists of the Orchestra of the Société des Concerts under the direction of M. Ph. Gaubert

avec la participation des artistes de l’Orchestre de la Société des Concerts sous la direction de M. Ph. Gaubert

page 459

hospitality of the hall???

page 459

Negro soloist . . .
black English tenorsoliste

Nègre . . .
tenor anglo-nigre [sic.]

page 460

Despite the absence of all racial prejudice, the committee cannot expose the society to the thoughtless joking that this choice would cause.

Malgre l’absence de toute prejudge de race, le comité ne peut exposer la société aux plaisanteries faciles que sa choix pourrait inspirer.

page 460

with great sympathy[accordé]

avec la plus vive sympathie

page 462

repair the moral and material loss . . .
of worldwide reputation, considered everywhere as the very safeguard of our musical traditions . . .
dishonest competition

pour réparer le tort moral et matériel . . .
dont la réputation est mondiale et que l’on considère comme la gardienne de nos traditions musicales . . . .
une concurrence peu honnête

page 463

moral prejudice

un prejudice moral

page 464

colleagues in dramatic art

une réparation dont l’éclat doit ?refailler? sur la profession des comediens tout entier

page 465

leaving the baton to M. Tracol for the eleventh concert . . .

regrettable incidents

[M. Gaubert, très] ?surmené?, abandonne à M.Tracol la baguette pour la direction du 11e Concert. . . .
incidents regretables

page 465

examine the situation created by the non–re-election of the second conductorexamen de la situation crée par la non réélection du second chef

page 466

To that obvious demonstration of a second conductor’s usefulness, it’s worth adding that he is required to play in the orchestra and thus already knows the repertoire.A cette démonstration évidente de l’utilté du Second Chef et des services que seul il peut rendre, dit-il [Tracol] il convient d’ajouter l’obligation de sa présence constante à l’orchestre et sa connaissance du répertoire.

page 467

authoritative personalityLa personnnalité de M. Tracol n’a pas l’autorité de celle de M. Gaubert

page 467

Does the Assembly desire to continue to have a second (in the old-fashioned sense of the word) conductor? Désire-t-on avoir ou ne pas avoir un second chef? . . . (au sense ancien du mot)

page 467

When the first conductor cannot go to the provinces or abroad, the committee has the right to call on an outside “artistic personality.”Lorsque le premier chef d’orchestre se trouvera dans l’impossibilité de diriger la Société soit en province, soit à l’étranger, le Comité aura le droit de faire appel à une personnalité artistique étrangère à la Société.

page 468

Can the committee call a “French artistic personality ”from the outside to conduct?

Êtes-vous d’avis que . . . le Comité pourra faire appel à une personnalité artistique française pour diriger ce concert?

page 468

In view of the devotion you have always shown the society, will you be a candidate even if the second conductor no longer has the automatic right to replace the first—if the committee is given the right to invite someone else?

En raison du dévouement que vous avez toujours apporté à la Société, seriez-vous tojours candidat si le Second Chef d’orchestre n’est plus de droit remplaçant du 1/er/ chef; si le Comité à la faculté de désigner une personnalité artistique en case d’absence du 1/er/ chef.

page 469

now that we are prospering more than ever

au moment ou elle [la SdC] est plus que jamais prospère

page 469

The assembly is sovereign. . . .
in acquiescence . . .
whatever he makes of it

L’Assemblée . . . est souveraine. . . .
M. Tracol [. . . lève la main] et déclare acquiser . . .
ce que sa personnalité le fera

page 470

passed through

être passé par le Conservatoire National de Musique

page 471

Programs received with the Superhétérodyne Radio LL, Philips bulbs, Phoebus batteries, and Dary aerial

Emissions écoutées avec Superhétérodyne Radio L. L. – lampes Philips – piles Phœbus – accumulateurs Dary.

page 471

put on the index

sous peine de mise à l’index

page 471

the opportunity to hear, through your telephone line, the main plays and concerts of Paris. Its new T-31 amplifier is unmatched by any other device.

Le Théatrophone vous donnera par le fil de votre téléphone les auditions des principaux théâtres et concerts de Paris. Son nouvel appareil amplificateur T. 31 n’est égalé par aucune autre audition. 

page 471

for any installation, electric or otherwiseLa Société des Concderts ne peut accorder par contrat le droit de faire des installations (électriques ou autres) dans la Salle des Concerts.

page 475

The atmosphere has never been more favorable.L’atmosphère n’a jamais été plus favorable.

page 480

highly exaggerated . . .
orchestras on the sidetrès exaggéré . . .
orchestres à côté

page 481

We do not intend to prevent our colleagues from gleaning some extra income, but our interest must be to avoid prejudice to the society. This is only the beginning. Before events run their course and overtake us, we urge you, gentlemen, to take the measures necessary to stamp out the competition from a fire we must not be feeding.

Nous n’avons nullement l’intention d’empêcher nos collègues faisant part de ces orchestres d’y trouver un surcro5t de bénéfices; mais notre devoir et de veiller à ce que notre Société n’en subisse aucun préjudice. . . .
Tout ceci n’est du reste, qu’un commencement, avant que le mal n’ait empiré, nous vous demandons, Messieurs, de prendre les mesures nécessaires pour enrayer une concurrence à laquelle où ne devons pas fournis d’aliments.

page 481 page finding a solutionid

page 483

how this ceremony came to be organized . . .
Eh bien, I’ll do the overture and concerto, but only so as not to make waves.

de quelle façon cette cérémonie a été organisée . . .
Eh bien pour ne pas créer de difficulté à la Société j’irai diriger l’ouverture et le concerto.

page 487

We’re even preparing the barges on the Meuse.

On a dû aménager des péniches sur la Meuse.

page 487

My duty to my students at the Conservatoire, and too often to my own peace of mind, prevents my participation in all this outside activity.

Je me dois à mes élèves et trop souvent à mon gré, je me vois empêché de prendre part aux manifestations . . . en dehors de nos concerts d’abonnement. 

page 489

with emotion

[ce dernier] écrit pour . . . faire part de son émotion

page 489

What, were the French state and the city of Paris doing for the Société des Concerts?

Quels sont les engagements analogues de l’État français et de la Ville de Paris envers la Société des Concerts?

page 492

hand to hand, and not written down

de la main à la main, sans écrit

page 492

There’s only one employee who counts with the public, and that’s the secretary. ... Which is wrong. — It’s the young woman who does all the work. — In the ticket office, perhaps, but not in mine. — M. Candéla’s interruption disgusts me. He ought to be happy, the toad. 

Ici il n’y a qu’un emploi qui compte vis-à-vis le public, c’est celui du secrétaire et, à mon avis, c’est un tort. (Appl.). CANDELA: C’est la jeune fille qui fait tout ce travail. DEBLAUWE: Du bureau de location mais pas le mien! RABAUD: Messieurs! Messieurs!  DEBLAUWE: L’intervention de M. Candela m’a dégôuté. Il peut être content, espèce de crapaud.

493fantastic and fatalRavel score

493Paris was still a marvelous city of artistic industry and aesthetic fervor. . . .

automobile maniaParis fut encore une ville merveilleuse d’activité artistique et de ferveur esthétique. . . .
la manie de l’automobilisme

494It’s marvelous what a listener can tell of the performance. . . .
The room lends itself well to the microphone

C’était merveilleux qu’un auditeur peut se constater de cette exécution. 
line missing

494Then came the miracle. . . . I was flabbergasted. Here, finally, was real music. . . . It was the end of the sound of penny whistles and the nasal meowing of unrecognizable instruments, the end of nails scraping on blackboards that would make you gnash your teeth. The sound that came from a spinning disc on a good machine with the top down seemed to me miraculous in fidelity and warmth—and we were only at the beginning.Alors advint le miracle. . . . J’étais sidéré: c’était enfin de la vrai musique . . . Finis le son des mirlitons et les miaulements nasillards d’instruments méconnaissables; fini ce grattement de l’aiguille sur l’ébonite qui faisait souvent grincer des dents. En faisant tourner le disque sur un bon appareil à couvercle fermé, le son qui sortait du haut-parleur me semblait miraculeux de fidélité et de chaleur, et l’on n’en était alors qu’au commencement.

495in perfect taste . . .
non-stop

d’un goût parfait . . .
sans arrêt

496The supple and precise playing of Marguerite Long is essentially phonogenic. . . .
The music is there, palpitating, at our doorstep. . . .
always more nervous in front of the microphone than in front of the publicLe jeu souple et précis de Marguerite Long est essentiellement phonogénique. . . .
La musique et là, palpitante, à notre portée!  . . .
J’ai toujours eu plus peur devant un micro que devant le public.

498I was one of them.les jeunes révolutionnaires du moment, dont je faisais partie

499The listeners only want consecrated works. We can play Saint-Saëns without fear, but then things heated up when we tried L’Apprenti sorcier for the first time [on 5 March 1933]: the subscribers demanded their money back. When we tried Pierné’s L’An mille, three-quarters of the subscribers didn’t show up at all. One of our main subscribers, M. Risler, begins to read his newspaper whenever we play Debussy. Our faithful clients want the classics, a little modern music, and never a first performance—never something by young men just out of the Conservatoire who have not earned the right to be played here. For 60 or 70 or 80 years the Société des Concerts has scrupulously avoided being avant garde.Nos auditeurs ne voulaient que des auteurs consacrés. On pouvait jouer sans crainte du Saint-Saëns. Par contre, je me souviens encore du four formidable que nous avons enregistré lorsque nous avons joué pour la première fois l’Apprenti sorcier. Il y a eu une réclamation d’abonnés. Un jour, nous avons voulu jouer l’An Mille, de Pierné; les trois quarts des abonnés ne sont pas venus au concert et nous avons été saisis de maintes protestations . . . 
Nous avons un vieil abonné que vous connaissez tous, M. Risler, qui se met à lire son journal des qu’on joue une œuvre de Debussy. Beaucoup de fidèles de nos concerts sont des gens qui veulent surtout du classique, un peu de moderne et surtout pas de première audition parce qu’ils s’imanginent que nous allons leur jouer des œuvres de jeunes gens qui sortent à peine du Conservatoire et qui ne sont pas encore assez réputés pour avoir l’honneur d’être joués ici. La Société des Concerts n’a jamais été, depuis 60, 70 ou 80 ans, une société d’avant garde. 

499Ravel is not an avant-garde composer.

The Société must renew itself.Maurice Ravel, aussi bien, n’est pas un auteur d’avant-garde.
line missing

500Where there’s smoke, there's fire.il n’y a pas de fumée sans feu

500It’s high time, gentlemen, to defend ourselves better than we do, against all sorts of musicians, composers, critics: all sorts of people who associate to drown the Société des Concerts.MOYSE: Il serait temps, Messieurs, de nous défendre mieux que nous le faisons, contre toutes sortes de musiciens, contre des compositeurs, des critique mêmes, contre toutes sortes de gens qui ont véritablement l’air de s’associer pour couler la Société des Concerts (Appl.)

500musicians who didn’t want to rehearse and didn’t want to do muchdes musiciens qui ne veulent pas répéter et qui ne veulent jamais rien faire

500

If M. Gaubert wanted it, and the Société supported him, he could be not just the first conductor of France, but of the whole world.

Si M. Gaubert voulait et si la Société s’arrangeait pour, M. Gaubert ne serait pas le premier chef d’orchestre de France, mais le premier du monde entier (applaudissements prolongés).

500I have the impression that the Pasdeloup and Colonne orchestras are more successful with the public than we are.J’ai nettement l’impression que l’orchestre Pasdeloup, ou l’orchestre Colonne réussissent beaucoup mieux que nous

500

Enfin, what do you really want to make of the Société des Concerts? — An orchestra that works and makes money. — How? Appointed by the State? As if we were in Berlin? You’ll never separate Colonne and Lamoureux from their subventions. You’re 100 years old. You are famous, you are the greatest orchestra in France, even the world. And you’re afraid to leave the Conservatoire! What will you do as the state orchestra: command performances at the Élysées Palace? Like the Garde Nationale?

M. GAUBERT: Enfin, que voulez-vous faire de la Société des Concerts?
UN VOIX: Un orchestre qui marche et qui gagne de l’argent. M. GAUBERT: Comment? Appointé par l’État? Ah! évidemment, si nous étions à Berlin. . . . Vous n’arriverez jamais à faire enlever à Colonne ou à Lamoureux ce qu’ils touchent. . . . Vous avez cent ans d’existence. Vous êtes célèbres, vous êtes le plus grand orchestre de France, même du monde, et vous avez peur de n’être plus du Conservatoire! . . .Et si un jour on vous dit: “Service commandé, concert à l’Élysées,” comme la Garde? Que ferez-vous?

500Fine, I’ll go tend my sheep.J’en reviens toujours à mes moutons. 

501in harmony with the room???

502Owing to the ongoing deficit for the [first] three concerts in the Salle Pleyel, 
[The orchestra could not] play to lose money: we aren’t yet that rich. . . .
disastrous to our caisse.???
Les Artistes de la Société ne peuvent pas travailler pour perdre de l’argent, ils ne sont déjà pas si riches. . . .
désastrueueses à notre caisse.

502Messieurs, I do not hesitate to say that our Society is on the verge of disappearing. If we don’t react, we can close our operation. Our enterprise is dying because it has nothing to offer. . . .
We present programs chosen so that nobody comes. . . .
I deplore the way we work. We have no administration, and we don’t adapt to the new formulas. We can’t run the society as we did even ten years ago.Messieurs, je n’hésite pas à dire que notre Société est à la veille de disparaître. Si nous ne réagissons pas, nous pourrons fermer notre Maison. . . . Notre maison meurt parce qu’elle n’a rien à proposer. . . .
Nous présentons une programme tellement bien compris que personne ne vient. . . .
Je déplore la façon dont nous travaillons. Nous ne travaillons pas comme une administration et nous ne cherchons pa à nous adapter aux formules nouvelles.  . . . Nous ne pouvons plus diriger la Société comme nous le faisions il y a dix ans.

503[Gaubert bid his adieux, calling the musicians his comrades and saluting a society] which has been all my life, all my joy as an artist, and to which I have given the best of myself. I wish it long life, glory, and prosperity.Je dis adieu à la Société des Concerts qui a été toute ma vie et toute ma joie d’artiste et à laquelle j’ai donné le meilleur de moi-même. . . .  Je [la] souhaite longue vie, gloire, et prosperité. 

503legitimate and natural . . .
walk forward with the Société into its next chapterslégitime et naturel . . .
marcher autant que possible la main dans la main